Accueil > Côté Jardin > Gaude





GAUDE
dimanche 27 janvier 2008
par Jacques Chouteau

Annuelle / Bisannuelle selon les conditions climatiques et le mode de culture

Cette plante est très intéressante à plusieurs titres :

  • elle contient des flavonoïdes, un colorant jaune rès solide,
  • elle ne demande pas beaucoup d’entretien,
  • elle produit une biomasse assez importante,
  • elle a des propriétés médicinales non négligeables.
Un port aérien avec de grandes hampes florales
On peut apprécier son développement assez aérien et très particulier. En revenche, je regrette que la hampe florale soit peu colorée.
Attention, cette plante commence à se faire rare naturellement dans notre environnement. Il convient donc de ne pas la ramasser mais de la cultiver pour son propre usage.

Une biomasse appréciable
Toutes les parties aériennes sont utilisées pour la teinture.
Elles sont récoltées dès qu’une partie des graines de la hampe florale est arrivée à maturité, c’est à dire lorsque les minuscules graines sont devenues noires dans les capsules.
Après avoir couper les tiges au raz du sol, il est conseillé de les mettre rapidement à secher à l’ombre .
Compte tenu du volume récolté, il est difficile d’avoir recours à la congélation.

Une culture facile avec peu d’entretien
Les semis se font fin mars ou en fin d’été dans un substrat meuble lègérement calcaire, bien drainé et modérément fumé.
Pour ma part je conseil de les faire fin février, en serre et de repiquer ensuite les rosettes. Cela permet de bien préparer le terrain avant le repiquage et de repérer ensuite les rosettes plus facilement.
L’inconvénient c’est que les rosettes ont davantage tendence à ne partir à fleur que la deuxième année contrairement à un semi en pleine terre. Les conditions météorologiques jouent ici un rôle prédominant.
Une distance de 40 cm entre chaque plant me paraît suffisant. Cela facilite l’entretien ensuite et un bon développement de la plante.
Un arrosage de temps en temps semble donner de bons résultats.


Dans cette rubrique :
  1. GAUDE
    27 janvier 2008